Annonces

Publié: janvier 14, 2012 dans Non classé
Principe de continuité.

Pour cause de déplacement professionnel sous les cocotiers antillais et, spécifiquement, martiniquais, ce blog ne sera ni actualisé, ni administré pendant une semaine, du 15 au 23 janvier. Pour certains, ce sera peut-être l’occasion de franchir le pas de lecteur à contributeur ; pour d’autres, contributeurs rôdés, leurs cogitations seront à lire dans les petites bulles en haut et à droite des articles. Pensez à cliquer s’il s’y trouve un chiffre : il n’y a rien à gagner… sinon de la réflexion ! Et c’est essentiel.

Merci aux uns et aux autres de suppléer à cette absence : il faudra bien un jour parvenir à une plateforme collaborative moins ad hominem ou intuiti personae ! Nous en prenons le chemin. Toujours est-il que je me proposais dans un précédent article d’aller un peu plus avant dans le rapport Joyandet. C’est inutile, l’ami Michel s’en étant parfaitement chargé. Rendez-vous donc sur son site pour ce commentaire… qui évite la lecture du rapport !

Lire pour être lu.

Je profite de cet article en forme d’annonce pour rappeler que la collection « Les panseurs sociaux » est preneuse de manuscrits pouvant s’inscrire dans sa thématique : social, insertion, jeunesse, politiques publiques de l’emploi et de la formation, dynamiques territoriales, développement local, innovations sociales… Il faut savoir que certaines maisons d’édition – dont de très connues – ne sont en fait que de l’impression à compte d’auteur. Or un livre c’est un auteur, un éditeur (avec une – c’est plus souvent une femme – correctrice), un imprimeur et un diffuseur : connaître et contrôler toute la chaîne, c’est se donner et donner des garanties sur la qualité de l’écriture. « Les panseurs sociaux » sont une collection des éditions Apogée , entreprise artisanale rennaise dont l’édition est le métier, qui sont diffusées nationalement par les Presses Universitaires de France.

L’écriture est une expérience passionnante, « faire un enfant, planter un arbre et écrire un livre » étant une belle trilogie existentielle.

A vos claviers !

Publicités
commentaires
  1. Bonjour,
    Je découvre ce blog aujourd’hui, aprés avoir vu que vous proposiez une intervention en mars prochain à Nancy.
    Je me premets simplement de signaler, pour celles et ceux qui souhaitent le découvrir, qu’il existe, dans les Vosges, un dispositif nommé « Jeunes Prêts à Bosser ».
    Il existe, sous différentes formes, depuis une quinzaine d’années et a déjà permis à plusieurs milliiers de jeunes vosgiens d’être accompagnés vers l’emploi, la formation et l’autonomie en matiére de recherche d’emploi. Il propose une méthode d’accompagnement novatrice et unique dans le paysagede l’insertion pro des jeunes.
    Je vous laisse le lien Internet et suis à votre disposition pour tout autre renseignement.
    http://www.vosges.fr/jpab
    Sébastien BIGAUT
    sbigaut@cg88.fr
    03 29 29 89 65

  2. Piton de Pierre dit :

    Bonjour à vous.

    Quand le chat n’est la, les piou-piou chantent.

    Alors pour en finir avec les rabat-joie de l’ANI j’ai trouvé la BOM (Boite à Outil Miracle) fournie par les signataires de l’ANI. Vous y trouverez

    – Le didacticiel sur l’information à donner aux jeunes afin qu’ils adhèrent à ce dispositif
    – les programmes pédagogiques sur la prise en compte du collectif dans l’accompagnement individuel
    – Les sources de financements de l’outil qui lèvent les freins à l’insertion.
    – Les fonds d’investissements individuels pour les jeunes qui intègrent la phase II.
    – Une ressource sur l’approche globale à visée emploi durable.

    Anicalement votre

    Pour cela cliquez sur : http://www.ani.mr/

  3. la fee dit :

    il doit y avoir un bug ! en cliquant sur le lien on tombe sur une page en arabe

  4. rbeaune dit :

    Principe d’égalité de traitement : c’est un des fondements de notre droit administratif… ce qui ne l’empêche pas d’être constamment remis en cause…
    Un des derniers exemples de cette remise en cause : l’organisation retenue par Pôle Emploi pour assurer le « traitement » des décrocheurs suite à l’accord national interprofessionnel pour le public qui lui revient (= tous les jeunes ne répondant pas aux critères retenus pour l’APEC et les Missions locales). Pour éviter de remettre en cause une organisation déjà saturée par la montée du chomage, le choix a été fait de déployer des moyens supplémentaires uniquement sur quelques agences… Mais qui assure cet accompagnement voulu par les partenaires sociaux sur les autres territoires ???
    La notion de service public a bien mal évolué…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s