L’approche globale en mission locale. A La Réunion… et ailleurs.

Publié: novembre 29, 2011 dans Insertion/missions locales
Communiquer.

Voici une vidéo d’assez bonne facture des quatre missions locales – et cardinales : Nord, Sud, Est et Ouest – réunionnaises dont l’objectif est de communiquer celles-ci à partir du thème de l’approche globale expliquée comme « une démarche qui prend en compte l’individu dans son environnement social, économique et familial ». Reconnaissons que, si celle-ci est bien au cœur de l’identité des missions locales, ce n’est sans doute pas l’entrée la plus simple… Même s’il est difficile de se mettre à la place d’un béotien pour qui l’approche globale ne signifie rien de particulier, des dix minutes que dure cette vidéo on ressort en ayant compris l’essentiel. La seule réserve que l’on peut exprimer est que le travail en mission locale est présenté comme correspondant à quatre « étapes » : « Cet accompagnement s’inscrit dans une durée qui se divise en quatre étapes : le projet de vie, l’accompagnement social, la formation, l’emploi. » La vidéo décline ensuite ces séquences qui, effectivement dès lors qu’elles seraient des étapes, appellent une chronologie qui, bien sûr, n’est jamais respectée dans la réalité tant en ce qui concerne l’ordre – l’emploi peut être une première étape qui permettra de régler des problèmes sociaux – que le contenu : assurément, on aimerait bien que « pour la première approche dans l’insertion, le conseiller accompagne le jeune dans la définition d’un projet de vie… »… mais on sait que les conditions effectives du travail d’insertion en mission locale, singulièrement dans les DOM où le ratio « jeunes / conseiller » est très nettement en-deçà de l’exigible, incitent les conseillers à satisfaire la logique programmatique plus qu’à se fonder sur un « projet de vie ». Ceci étant, l’essentiel est atteint : on ne peut pas ne pas communiquer et, à ce titre, cette production ultrapériphérique pourrait inspirer nombre de missions locales moins… périphériques.

C’est ici.

Averti par Denis je n’ai pu que vérifier qu’effectivement, en cliquant que le lien YouTube, on s’échouait sur une page avec comme indication « L’utilisateur a supprimé cette vidéo ». Ca alors… Quel utilisateur ? Pourquoi ?

Publicités
commentaires
  1. Piton de Pierre dit :

    Un coup de sang, sur ! Du aux contraintes d’autonomie. Comme je te connais tu n’as pas du demander assez gentiment l’autorisation à monsieur le PDG de l’ARML. Il y a des passages obligés dans l’approche globicéphale.

  2. Pioupiou 44 dit :

    ça veut dire quoi ? ils mettent une vidéo sur youtube et pour l’utiliser, ils veulent qu’on leur demande avant …
    Si cette vidéo est intéressante, elle doit pouvoir être vue par le plus grand nombre, pioupiou et autres… Et c’est même l’avantage d’internet. Qu’on doive prévenir les jeunes qu’ils ne peuvent mettre n’importe quoi en ligne, d’accord. Mais nous, quand nous l’utilisons, nous savons que l’information va être diffusée, non ?

    Tiens, je vais faire pareil : je vais publier ce commentaire en disant que je ne veux pas qu’il soit lu …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s