Facade. (budget de)

Publié: octobre 27, 2011 dans Agit'Prop, Au gré des lectures, Insertion/missions locales
Décryptage

Dans Les Echos de ce jour (27 octobre) on peut lire une interview de Xavier Bertrand. A la question « Le projet de budget 2012 de l’emploi que vont examiner les députés n’est-il pas, au vu des incertitudes conjoncturelles, déjà obsolète ? », le ministre du Travail répond doctement : « La baisse des crédits qui y est inscrite n’est que faciale. En réalité, à périmètre constant, nous conservons les mêmes moyens d’intervention. Maintenant, je sais qu’il y a des demandes pour aller plus loin pour les maisons de l’emploi et les missions locales. La politique de l’emploi ne repose pas uniquement sur les crédits ministériels. » Deux observations.

Démocratie.

Tout d’abord, ce qualificatif surprenant : « faciale »… Que peut bien vouloir signifier « une baisse des crédits faciale » ? A défaut du Dictionnaire de l’Académie française, laissé à la vigilance de pioupiou 44, Le Robert propose à « facial », entre « facho » (ça ne s’invente pas) et « facies ou faciès » (délit de… voir. « politique d’immigration », puis « Guéant C. »), « qui appartient à la face, de la face ». Bref, cela n’est guère aidant. Cependant, par extrapolation, on peut déduire de cette « face » que son qualificatif renvoie, plutôt qu’à « farce » (encore que…) qu’une consonne distingue, à la notion de « façade » au sujet de laquelle le même dictionnaire propose en seconde synonymie « apparence » avec l’exemple de « N’avoir qu’une façade d’honnêteté ». On comprend mieux : le budget que votent les députés n’a qu’une apparence d’honnêteté.

La démocratie se porte bien.

Patate chaude.

Seconde réflexion : « La politique de l’emploi ne repose pas uniquement sur les crédits ministériels. » On vérifie ici la justesse de l’exemple contextualisé de pioupiou 44 (article précédent) : on ne dit pas « Les Missions Locales vont gérer l’ANI Jeunes » mais on dit « Les Missions Locales vont essayer de boucler leur budget grâce à l’argent des partenaires qui tendent à remplacer l’État sur ses compétences ».

On vit une époque formidable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s