Po-si-tif !

Publié: janvier 18, 2011 dans Non classé

Disjonction réduction, quantifiant.

Cette fois, on fait court et po-si-tif, certains ayant cru déceler dans les derniers articles un soupçon de pessimisme, un zest de dépression, un chouia de découragement, une once d’amertume. Que nenni ! Haut les cœurs ! Le constat de dysfonctionnements (ou pire) ouvre, pour reprendre les mots de Stéphane Hessel, sur l’indignation et sur la nécessité de l’engagement, toutes choses très positives. Comment pourrait-il en être autrement alors que « De plus en plus les humains sont faits pour les programmes et non plus les programmes pour les humains. C’est pas seulement le triomphe de la disjonction, de la réduction, mais aussi du quantifiant… » (1) Est-il besoin de s’interroger longtemps pour savoir si ce « triomphe du quantifiant » évoque quelque chose aux pioupious ?

Mot d’excuse.

A propos de Stéphane Hessel… avec Edgar Morin (décidemment partout) ils seront les invités demain mercredi de la tranche matinale 7h – 9h de France Culture. Pour les amis pioupious qui vivent la tête en bas à La Réunion de et qui, à 7h ici, sont déjà là-bas à 10h en train d’inscrire des jeunes en CIVIS, c’est, comme on dit, « podcastable » toujours sur le site de France Culture. Pour celles et ceux qui, capables de présenter un mot d’excuse, ne pourront pas suivre cette émission, il leur reste un lot de consolation : les vœux du fringant nonagénaire et auteur d’Indignez-vous ! (plus de 300 000 exemplaires…), depuis l’Elysée. Il cite Morin pour L’éthique (2) et les propositions pour une économie sociale et solidaire de Claude Alphandery (3).

Pandores…

Puisqu’il s’agit résolument d’être optimiste, on double à la corde ici Le Canard enchaîné qui, paraissant le mercredi, donc bouclant le mardi, n’aura sans doute pas eu le temps d’intégrer dans son édition de cette semaine cette information parue ce jour dans Ouest-France et reproduite in extenso car la résumer serait un péché…

Circulez…

(1) Courriel d’Edgar Morin à moi-même, hier mardi.

(1) E. Morin, L’éthique. La méthode 6, 2004, Seuil. Allez, un bonus : « Des demandes d’éthique, voire d’une « nouvelle éthique », viennent de plus en plus de diverses sphères de nos sociétés. Elles traduisent un sentiment ambiant d’asphyxie éthique. La société se sent privée d’éthique parce qu’elle est malade de civisme. » (p. 169).

(2) C. Alphandery, « 50 propositions pour changer de cap », Alternatives Economiques hors-série poche n°46, 25 novembre 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s