One more again

Publié: novembre 24, 2009 dans 1

En bon français et toute logique, après last but not the least, one more again

Tribune ouverte…

Bon, je reprends un peu la plume, version clavier, pour une raison simple – hormis la démangeaison de l’écriture, « drogue dure » selon les termes de Michel – : le principe d’une « intelligence » distribuée ne me convient toujours pas mais le projet de celle-ci partagée ne doit pas pour autant être laissé sur le bord de la route. Cent fois sur le métier remettre l’ouvrage, faire et défaire, etc. Cette tentative retient parmi les assez nombreuses contributions, encourageantes et amicales (1), celle de Régis « pour maintenir un lieu d’échanges comme celui-ci avec Philippe comme contributeur et non plus comme animateur… » D’où cette proposition : que, parmi les lecteurs et contributeurs de ce blog (2), quelques-uns s’engagent – allez, ne soyons pas trop exigeant – à proposer un article par mois. Vous seriez quatre ou cinq seulement que cela garantirait un rythme de publication que je complèterai au gré des évènements et/ou de l’inspiration, ce qui au total permettrait de proposer hebdomadairement au débat deux ou trois articles. C’est à la fois raisonnable et ambitieux. On essaye ?

Braderie…

Surtout ne pas croire que la proposition qui suit justifie cette réouverture ! Simple coïncidence. Les Bricoleurs de l’indicible ont six (1er tome) et cinq (2ème tome) ans. Fin de vie, obsolescence… Restent les soins palliatifs pour livre – le rachat par des bouquinistes – ou le droit de mourir dans l’indignité -, le pilon. L’éditeur m’a proposé ce matin même de les brader. Ils valaient chacun 23 euros, ils sont désormais disponibles, franco de port, directement livrés par La Poste, pour 9 euros, soit 5 euros l’ouvrage et 4 euros pour La Poste pas encore privatisée (3). Avis… Si certains sont intéressés, ils peuvent directement s’adresser par courriel à Apogée apogee.rennes@wanadoo.fr , précisant leur commande dans le cadre de cette « promotion ». S’il n’est pas garanti qu’un ouvrage dédouanera du cadeau de Noël, à défaut de le lire d’autres scénarios d’utilisation sont possibles depuis la cale sous l’armoire normande au pied vermoulu jusqu’à la fine stratégie du capitaine Haddock.

Haddock ?

Précision tintinophile : page 53 de Objectif lune, le capitaine Haddock se fait interdire l’embarcation dans la fusée de « Deux ou trois bouteilles de whisky », malgré un argumentaire solide, « Vous comprenez, il va faire un froid de canard là haut… Alors je prends mes précautions. » Page 56, le même s’apprête à embarquer dans la fusée avec trois volumineux ouvrage sous le bras. Il faudra lire On a marché sur la lune pour comprendre qu’en fait de nourritures intellectuelles (« … je désire approfondir mes connaissances », p. 57), il ne reste des dits-ouvrages que les couvertures et, entre celles-ci, les ingrédients de la lutte contre la froidure lunaire.

Plan Banlieue…

A propos de livre et de cadeau de Noël, on trouvera chez le même éditeur un tout récent recueil de dessins de (Loïc) Schvartz – pas (Bertrand) Schwartz – qui publie entre autres dans Charlie Hebdo. Petit livre à peine plus cher que, bradé, Les Bricoleurs : 12 euros. Ca s’appelle Alerte au sarkovirus ! C’est d’actualité.

Nouveau président de l’UNML

On reprend doucement ce blog, non qu’il n’y ait rien à dire… par exemple l’élection du nouveau président de l’UNML, Jean-Patrick Gilles, qui remplace Raymond Lepinay. On peut aller sur le blog http://blog.jean-patrick-gille.fr/ de JPG, député PS d’Indre-et-Loire, président de la Mission Locale de Touraine et de l’Union régionale des Missions Locales – AmiCentre. Y étant hier pour deux conférences, une le matin et une l’après-midi, j’ai eu l’occasion d’échanger avec lui et ne crois pas trahir un secret en indiquant qu’il est très attaché à développer la participation des jeunes au sein des missions locales : enfin, les comités consultatifs jeunes vont décoller !

A suivre…

(1) Parmi celles-ci, à consulter en bas à gauche, la contribution de Pierre mérite le détour.

(2) Comme Sarah qui appelle de ses vœux une reprise… « avec l’aide de quelques autres ? J’en suis si besoin… »

(3) Précision : mes droits d’auteur, depuis le premier livre, ont tous été abandonnés à l’éditeur.

Publicités
commentaires
  1. Jean-Philippe Revel - syndiqué CGT ML/PAIO dit :

    Oeuvres croisées …
    Suis partant pour écritures croisées, reste à en constituer les modalités pratiques …
    qui modère ? …
    qui anime ? …
    qui héberge ? …

    17 commentaires : un Rappel de Philippe Labbé …plus que 16 donc !

  2. Joachim dit :

    Je suis partant pour apporter mon modeste caillou à l’édifice que Philippe se propose de continuer d’édifier. Je parlerai avec mes mots, tout simplement.

  3. rbeaune dit :

    La Bourgogne, sous un magnifique ciel bleu, salue cette perspective… L’horizon, au niveau de l’expression, s’éclairicit…
    Apèrs il faut répondre aux questions de Jean-Philippe… mais je crois toujours en la capacité de motivation pour de bonnes causes…

  4. Docinsert dit :

    Encourager la réflexion, la confrontation et pourquoi pas la divergence
    [Extrait] : « J’ai surtout insisté sur la notion de réseau, la nécessité de faire ensemble et de mutualiser. Les outils numériques permettent aujourd’hui de travailler à distance, de confronter, de rassembler les ressources et les connaissances des uns et des autres. Chaque petite structure est incapable de répondre à l’ensemble des sollicitations dont elle est l’objet alors que la mutualisation des énergies et des compétences démultiplie son potentiel. »
    Informer-autrement.fr (27/11/2009)
    http://www.informer-autrement.fr/?post/2009/11/26/Encourager-la-r%C3%A9flexion%2C-la-confrontation-et-pourquoi-pas-la-divergence

    C’est ce qui s’appelle, me semble-t-il, un argument qui tombe à pic…

  5. Frederic REMOND dit :

    Lecteur assidu de tes chroniques et de tes réflexions sur le réseau, je suis ravi que tu ne laches pas l’affaire. Bien que n’ayant jamais participé concrètement au blog, je m’en inspire au quotidien pour distiller un peu de sens au travail de mes collègues. A ce titre, en 2010, nous allons retravailler collectivement (rapelles-toi, tu es déja venu chez nous)sur quelques notions qui te sont chères, égalité de traitement, égalité d’accès…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s