Débats…

Publié: octobre 23, 2009 dans Insertion/missions locales

Tour operator…

Quelques contributions sur le dernier article qui arrivent fort à propos dès lors que, contrairement aux idées reçues, être en Martinique n’est pas synonyme de farniente. L’île est petite et, face à un chômage sévère, soixante-quinze piou-piou dans quatre missions locales se posent les mêmes questions que leurs dix milles autres collègues… y compris sur la rémunération puisque la vie y est très-très chère. Reste la possibilité de se nourrir exclusivement d’ananas et de goyaves, le tout accompagné d’un p’tit punch, mais il n’est pas certain qu’à terme ce régime ne lasse pas. Au pays des merveilles, où Aznavour cherchait un tour operator pour l’y emmener, il y a aussi un réseau parallèle de piou-piou rappelant étrangement feu l’AREAF en Picardie. Une sorte de continuité territoriale, pourrait-on dire.

Contributeurs…

Jean-Philippe

JP REVEL« Belle » contribution de Philippe Labbé (est-ce que l’esthétique a à voir avec le marxisme tendance groucho ?)…

Sur les SCIC…

Je ne suis pas convaincu par le projet de SCIC appliqué aux ML. En effet, c’est un projet qui relève d’une économie sociale, où le capital est partie fondatrice. Par ailleurs, par les temps qui courent (directive Bolkestein oblige), je ne suis pas sûr qu’un positionnement « SCIC » n’inscrive définitivement les Missions Locales dans le registre « concurrentiel du marché ».

Sur le dialogue Quantitatif/Qualitatif…

Il pourrait trouver son écho dans l’opposition « budget-argent » / « sens du travail ».

De la même manière que le quantitatif sert le réseau pour affirmer sa force (le million de jeunes suivis), l’argent (les budgets complémentaires – « les 40 millions d’euros ») ne méritent certainement pas qu’on le boude, et qu’on « mégote » (pour Régis). Pourquoi « cracher dans la soupe » ? 40 millions, c’est 25% de plus sur la part de l’Etat ! Ce n’est pas rien même si, comme le rappelle Philippe, il relève d’ une contradiction de la Droite.

2005 – Civis et près de 2000 postes de conseillers en plus et certains mettent l’accent sur les surcoûts induits non prévus par l’Etat…

2009 – Plan agir jeunesse, + 40 millions et l’on appréhende le nombre de suivi par conseillers…

Je serai polémique :

– De qui se moque t-ton ?

– Qui se plaint ?

– Qui effectue le boulot ?

– Il va y avoir des postes de conseillers en plus dans le réseau, tant mieux !

– Certaines structures vont se remettre à flot, tant mieux ! (ce qui contribuera à gommer les éventuelles erreurs de gestion…).

D’autres question se posent :

– Les collectivités territoriales vont-elles suivre ou en profiter pour retirer leurs billes ?

– Que va devenir l’équilibre Etat/collectivités locales au sein des ML ?

Reconnaissance…

Si Philippe Labbé note que les piou-piou sont en peine de reconnaissance, je vous livre un scoop : les patrons aussi ! Lors de la CPN de Négociation de mercredi 21 octobre (dont le suivi c’est opéré « live » sur twitter ), l’UNML a réclamé en séance sa part de reconnaissance de la part des organisations syndicales ! L’homme est homme par les hommes, écrivait Philippe… l’UNML est-elle UNML par les organisations syndicales ? »

Régis

REGIS BARBIERPour les 40 millions annoncés comme supplémentaires, je ne mégote pas (même si je fume toujours)… Je dis simplement que le supplémentaire s’applique aux 60 à 80 000 CIVIS en plus dans les objectifs : c’est la même base de financement qu’en 2005 (2 000 référents pour un objectif annuel de 160 000 CIVIS). Ils ne vont donc en rien soulager l’activité actuelle. Aussi ma crainte est triple :

– que de nombreuses ML ne puissent recruter pour déjà rééquilibrer leurs comptes;

– que la sollicitation des ML sur d’autres champs (décrochage, orientation, RSA…) se fasse sans les moyens nécessaires ;

– que leur non-inscription dans le projet de Loi de finances 2010 et donc dans le BOP 102 en fasse un élément non-pérenne.

Enfin, sur l’équilibre Etat/collectivités locales, je pense que l’on va arriver à un déséquilibre très fort au profit de l’Etat, surtout avec le nouvel accord cadre avec Pôle Emploi, déséquilibre qui ne fera que renforcer l’axe « accès à l’emploi » et, peut-être, reviendra à remettre en cause l’approche globale. »

Jean-Philippe

« Réponse à Régis .. Oui Régis, je suis d’accord avec vous. Cependant, doit-on laisser faire ?

– Et ne pas exiger une pérennisation des budgets complémentaires…

– Et laisser les collectivités territoriales donner à l’Etat la « majorité »…

– Et nous faire entendre… »

Claude

CLAUDE LABBE« L’argent n’a de sens que pour ceux qui y voient un outil de reconnaissance ; et puis pour tous les autres qui sont contraints à y reconnaître un sens. »

Et voilà, c’est dit. Y compris pour Claude, mon sibyllin jeune frère que l’on peut découvrir plus expansif – avec un blog plus buzz » et de belles citations comme par exemple celle de Bachelard : « Imaginer, c’est hausser le réel d’un ton. » – sur son blog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s