Intérêts généralement particuliers

Publié: septembre 19, 2009 dans Actualité: pertinence & impertinence, Agit'Prop, Politiques d'emploi

Onction…

C’est un communiqué de Pôle emploi… : « Accompagnement des demandeurs d’emploi par Manpower en Poitou-Charentes », du 7 septembre 2009.

« A l’issue d’un appel d’offres lancé en mars par Pôle Emploi en direction de l’ensemble des opérateurs et acteurs de l’insertion professionnelle et du placement pour la mise en œuvre de prestations d’accompagnement vers l’emploi de 320 000 personnes, Pôle Emploi a publié la liste des organismes retenus par lot. MANPOWER (Travail temporaire, recrutement, conseil en ressources humaines, accompagnement vers l’emploi, formation) et SODIE (Conseil en ressources humaines, spécialisé dans le reclassement) sont les deux prestataires retenus en Poitou-Charentes.

Les titulaires de ce marché devront accompagner Pôle emploi dans la prise en charge intensive et le placement des publics éloignés de l’emploi (prestation « trajectoire emploi »), ainsi que l’accompagnement et le retour à l’emploi des licenciés économiques. Ainsi le Groupe Manpower, représenté par sa filiale Manpower Egalité des Chances, a été retenu dans le cadre de la prestation « trajectoire emploi » tandis que SODIE est chargé de l’accompagnement des licenciés économiques.

La prestation de Manpower  concerne entre 23 500 et 57 400 personnes éloignées de l’emploi, réparties dans 7 régions, sur deux ans, à compter du mois de septembre 2009. Chaque prestation sera facturée à Pôle emploi 1 750 € TTC, en moyenne, par personne accompagnée, pour « couvrir les frais » sans bénéfices réalisés sur les prestations apportées car elles s’inscrivent dans une « mission d’intérêt général », précise la présidente de Manpower France dans un communiqué du 24 août.

La rémunération dépendra des résultats. Ainsi, 50 % de la somme sera perçue dès lors que la totalité des actions d’accompagnement seront effectuées. 25 % seront perçus en cas de retour à l’emploi (CDI ou CDD de plus de 6 mois) du bénéficiaire et les 25 % restants si la personne accompagnée est maintenue dans l’emploi pendant au moins 6 mois. »

On reste ébahi. Manpower, dont le président fondateur Michaël Grunelius s’était fait remarquer par un livre, Du travail et des hommes (1), où son appréciation de mai 68 donnait le ton (« Un samedi matin, vers 10h, sans prévenir qui que ce fût, je fis mon entrée dans l’antre de la contestation. Une foule s’y pressait, au milieu de caisses de vin et de sacs de couchage. L’endroit dégageait une odeur puissante. Etc. » – 2), ne réalise pas de bénéfices sur l’accompagnement des demandeurs d’emploi car ces prestations s’inscrivent dans une (sic la présidente)  « mission d’intérêt général » ! Extraordinaire ! Manpower, probablement au titre d’une « RSE » (responsabilité sociale de l’entreprise) pas tout-à-fait inopportune par les temps qui courent, répond à un appel d’offres qui veut par le marché et donc la concurrence régler un problème social et sociétal. Ce faisant Manpower s’auto-décerne l’onction de l’intérêt général. On constate subséquemment que 1) les pouvoirs publics en responsabilité de l’intérêt général considèrent que celui-ci ne sera jamais autant garanti que s’il est confié aux intérêts privés ; 2) les intérêts privés dont on imagine tautologiquement qu’ils poursuivent des intérêts privés soumissionnent ; 3) une fois retenus, ces mêmes intérêts privés avancent qu’ils agissent au titre de l’intérêt général, les 70 millions d’euros étant peanuts ; 4) si les pouvoirs publics étaient logiques, ils devraient protester et même intenter un recours pour délester les heureux impétrants de leur mission puisque, confiée à des intérêts privés, ces derniers, un peu vénaux mais ontologiquement efficaces, se muent en quasi-fonctionnaires aussi désintéressés qu’ontologiquement inefficaces.

Tout compte fait, l’actualité est réjouissante : comme disait l’autre, Manpower communique et, dans communiquer, il y a « commu ».

Les cheveux blancs de l’orientation

Certains rient, d’autres parient…

14 septembre 2009. Le Journal du Dimanche (JDD) titre « Nicolas Sarkozy annoncera ses mesures sur le livre vert après le G20 de Pittsburgh ».
« Nicolas Sarkozy devrait annoncer les mesures qu’il retient du « Livre vert sur la politique de la Jeunesse après le G20 de Pittsburgh », fixé au 25 septembre 2009, assure Martin Hirsch, haut commissaire à la Jeunesse, en marge d’un déplacement dans un collège de Seine-et-Marne, aux côtés du ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, lundi 14 septembre 2009. » Interrogé sur le montant de ces mesures, que le JDD chiffre à un milliard d’euros, Martin Hirsch ne confirme pas ce montant, mais promet que « personne ne sera déçu de ce travail qu’on a essayé de faire ensemble. » ».
Commentaire d’Hervé…

« Je prends les paris sur la réorganisation du service public d’orientation et le service civique : les conseillers d’orientation, l’Onisep et les têtes de réseaux IJ peuvent se faire quelques cheveux blancs ! Certes ils tendent souvent le fouet pour se faire battre. Le rapport insiste sur la distinction à faire en « approche fonctionnelle de la mission de service public » et « l’approche organisationnelle »… Une fois de plus, on va cogner sur l’Education nationale sous le prétexte d’une neutralité et d’un principe d’orientation tout au long de la vie. Je crois également (pari) que le scénario du rapprochement Onisep/CIDJ ne sera pas retenu (pas assez spectaculaire) et que l’idée d’une organisation de ces structures adossée à des moyens adaptés serait trop simpliste. Le gouvernement préfèrera annoncer la création d’une nouvelle agence (statutairement, on casse la logique de service public) et une déclinaison de marchés et d’expérimentation…  Bonjour les pôles orientation s’ils sont sur le modèle des pôles emploi ! Les collectivités seront, d’après le Livre vert, associées mais cela sera à mon avis au niveau régional. Pari toujours, mais je vois mal comment les collégiens et les collèges ne seraient pas les grands perdants dans cette affaire. Bon, tout cela n’est que suppositions personnelles ! »

Suppositions personnelles… et partagées par plus d’un.

(1) 2003, Perrin.

(2) p. 76.

Publicités
commentaires
  1. David C. dit :

    G20 mettre fin au système économique

    Malgré ce que nous pouvons entendre ici ou là dans les média, dans les discussions où autres; il est déjà trop tard pour soit pour réguler, soit pour moraliser ou autres le système. Il n’y a aucune reprise économique réelle! Regarder les chiffre du chômage! Le système est mort ! Après l’injection massives de liquidité dans le système! La dette du système est devenu impayable!

    Allons au delà du faux débat autour de la limitation ou encore encadrement des bonus des traders!

    Mettre fin au système libéral

    Le citoyen en colère, en révolte doit demander la mise en banqueroute globale organisée face à l’anarchie, et la loi de la jungle imposé par les forces financière. En clair, il faut sauver les gens et non l’économie virtuelle et la spéculation folle.

    Banqueroute organisée !

    Une banqueroute organisée pour prendre le temps de trier les dettes du système, afin de trier les bonnes dettes et les mauvaise dettes, afin de faire un moratoire sur les dettes illégitime, les dettes de l’argent virtuel.

    Une banqueroute organisée pour prendre le temps de mettre en place une nouvelle architecture financière type nouveau Bretton Woods! Afin de mettre en place un système de change fixe, un système où les gouvernements reprennent le pas sur le crédit, un système qui aura le pouvoir financer de grand projet d’infrastructure, de recherche et autre afin de développer l’humanité.

    Il est temps que toutes les révoltes particulières donnent naissance à un projet commun révolutionnaire!

    David C.
    david.cabas.over-blog.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s