« A tertous on n’sra mid’trop ». Proverbe picard.

Publié: juillet 6, 2009 dans Insertion/missions locales

La Région Picardie et l’Etat viennent de lancer un appel d’offres joliment intitulé « prestation d’appui à la maîtrise d’ouvrage dans le cadre du rapprochement de la Maison de l’emploi et de la formation  Clermontois – Plateau Picard, de la mission locale du Clermontois, du Liancourtois et de la Vallée du Thérain et de la mission locale du Grand Plateau Picard ».

Tous d’accord…

En fait de « rapprochement », c’est de fusion dont il s’agit puisque « à l’unanimité, les membres de la gouvernance ont donné un avis favorable sur le projet de fusion des trois associations ». S’il faut sans doute entendre par « les membres de la gouvernance » les trois conseils d’administration concernés (deux missions locales et une maison de l’emploi) dont on s’étonnera de l’unanimité (y compris les administrateurs partenaires sociaux ?), notons que finalement tout le monde picard s’accorde puisque « Le rassemblement en une structure unique d’initiative locale complémentaire à la structure nationale « Pôle Emploi » sur ce territoire a été acté le 8 Juin, lors de la réunion de la gouvernance du projet de rapprochement qui associe autour de l’Etat (Sous Préfet et DDTEFP) et de la Région, les groupements de communes financièrement engagées dans les politiques publiques concernées : Communautés de communes et Syndicat mixte, ainsi que les structures intervenant dans ces politiques publiques : MEF et Missions locales. »

Le Picard sans peine…

Aucun doute sur la synonymie : en picard, « fusion » se dit « rapprochement ». Le tout est de posséder les langues vernaculaires.

Deux motifs sont avancés pour justifier cette opération : « rationaliser le fonctionnement au regard des missions confiées à l’opérateur public » Pôle emploi ; « repenser la mobilisation des fonds publics dans le souci d’une meilleure efficience générale ». rappelons que l’efficience est la proportionnalité entre l’effort financier consenti et les résultats obtenus. Donc une affaire économique… qui, bien sûr, ne remet pas en question « la qualité des actions conduites par les professionnels qui œuvrent dans ces réseaux » Ca ne mange pas de pain et ça fait plaisir.

Tambour battant…

L’affaire sera rondement menée durant le second semestre 2009 puisqu’elle « devra aboutir au 1ier Janvier 2010 par le conventionnement avec l’Etat et la Région de la nouvelle Maison de l’emploi et de la formation, issue de la fusion de la MEF actuelle et des deux Missions locales. »

Continuité relative…

Il n’y aura pas à se casser la tête pour trouver un nom à la future structure : ce sera MEF car « le cahier des charges arrêté par l’Etat et la Région prévoit que la nouvelle structure s’intitulera également « M.E.F. », marquant ainsi la continuité avec l’action de mise en cohérence entreprise depuis plusieurs années. » A défaut de marquer la continuité pour les deux missions locales.

Crocodile…

Si certains avaient encore des doutes sur l’abdication en rase campagne des deux missions locales, ceux-ci devraient être levés puisque « Pour des raisons de mobilisation des moyens budgétaires nécessaires, la mission d’assistance sera contractuellement adossée à la M.E.F., qui sera le réceptacle naturel de ses travaux. » En d’autres termes, le consultant travaillera, sur la base d’un financement de l’Etat et de la Région, avec comme commanditaire direct la MEF. Ce qui constitue une sérieuse garantie de prise en compte des intérêts respectifs. Les missions locales évoquent irrésistiblement le crocodile pénétrant chez un maroquinier pour s’extasier devant la qualité de ses sacs.

15 000 euros…

Si les conclusions sont déjà écrites et validées « à l’unanimité », le consultant devra se mobiliser sur « la conduite du changement » (bonne chance !) et proposer le projet concret de fusion. Outre « une expertise en comptabilité et en analyse financière et budgétaire »« une expertise en gestion des ressources humaines et en droit social » est réclamée : on le comprend puisque, parmi les différents points du cahier des charges, on note celui du « devenir des salariés ». Tout ça pour 15 000 euros. C’est donné.

Maroilles…

Dommage, j’aimais bien la Picardie et ses Picards, ses nuits endiablées à Noyon, sa Tour Perret à Amiens, ses usines sucrières et ses cathédrales, son maroilles à la pause café (du vécu). De toutes les régions, la Picardie était celle qui développait la plus grande appétence pour « Culture Commune », action nationale de la branche professionnelle. Et pour cause, un proverbe picard et en picard dit  « A tertous on n’sra mid’trop » Ce qui signifie « Tous ensemble, nous ne serons pas trop ». Souhaitons aux professionnels des missions locales de ne pas être de trop.

Publicités
commentaires
  1. Jean Philippe REVEL (syndiqué CGT ML/PAIO) dit :

    Et si l’Etat laissait faire ….
    Et si le réseau ne laissait pas faire …
    La CGT ne laissera pas faire et a voté CONTRE !

  2. Docinsert dit :

    Ku la abal i tànk, nga dem fa ko neex.
    Si quelqu’un te prête des jambes, tu vas où il lui plaît.

    (Proverbe Lébou)

  3. TiKlo dit :

    Au fil du web, on peut également trouver dans cette même région un avis d’appel public en « procédure d’urgence » pour « assistance technique au projet de rapprochement entre la MEF de Saint Quentin et celle du Vermandois, le PLIE de St Quentin et celui du Vermandois et la ML  » rien que ça, sur une mission de « 10 jours au maximum »…

  4. DUBOIS dit :

    L’explication est là : »A tertous » c’est ce qui a probablement manqué au réseau picard, l’union Certains l’ont bien compris
    VDubois, ex directrice ML Noyon

  5. mourault ludovic (DS cgt ) dit :

    15000e …qui dit mieux ??
    Sur le beauvaisis (oise) la MEF a fait appel à un cabinet d’audit privé pour 30000e .. Audit dont la lecture laisse perplexe sur l’avenir des salariés(es) ,sur l’adhésion à la convention des ML et surtout sur le maintien de l’accueil spécifique des jeunes .
    UN administrateur de la MEF affirme que le principe de fusion « fait tache d’huile dans d’autres régions  » lesquelles ??…Ce qui fait « tache »… c’est la politique commune portée par l’état (pas surprise de ce coté là avec le ptit NICO) et la région de « gauche  » ..social..isse
    Rappel les MEF (MDE sauce picarde loi de cohésion sociale) sont financées par l’état la région …les memes qui dans le projet de fusion (disparition des ML) nous parlent d’économie de bonne utilisation de nos impots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s