Sondages de et sur les jeunes

Publié: mai 14, 2009 dans Au gré des lectures

Dans Le Monde, jeudi 14 mai, deux sondages concernant les jeunes… à plusieurs pages d’intervalle. Leurs titres disent tout ou presque. Le premier « Les jeunes croient en leur avenir », le second « 51% des Français ont une image négative des jeunes ».

Côté jardin : « Les jeunes croient en leur avenir »

Extraits. « Pour les adolescents {15-18}, la réussite ne se conjugue pas qu’au futur : 75% estiment être parvenus à accomplir une chose positive durant les trois derniers mois dans leurs relations amicales, 63% dans les relations avec leur famille, 56% à l’école. Quand on leur demande d’évaluer leur réussite dans différents domaines, ils s’attribuent une note de 8,4 sur 10 dans les relations avec les amis, 8,1 avec la famille, 7,8 pour les relations à l’école et 7,5 pour leur bien-être. Plus de 7 ados sur 10 disent être confiants par rapport à leurs capacités personnelles à réussir dans la vie et 60% croient qu’ils vont réussir mieux que leurs parents. » Tant mieux pour la confiance en soi. Quant à la mobilité ascendante, il est à espérer que le descenseur social inversera son mouvement.

« Seulement 27% considèrent que tout le monde a les mêmes chances de réussite. L’école apparaît plutôt comme une condition pour réussir que comme une garantie. Les ados font plus confiance aux filières professionnelles et techniques qu’aux filières générales. » Voilà qui réjouira nos gouvernants.

« Pour 87% des adolescents, la réussite est liée au travail fourni mais aussi à la confiance en soi. Ils sont autant à penser que réussir c’est, avant tout, se sentir bien dans sa peau. Dans leur vie future, les jeunes disent chercher l’amour (76%), la liberté (67%), l’autonomie (63%). »

« Interrogés sur leur modèle de réussite, 56% des adolescents citent spontanément un membre de leur famille et seulement 23% une personnalité publique. »

Il n’y a pas que BNP Paribas qui ne connaît pas la crise : les ados aussi.

Côté cour : « 51% des Français ont une image négative des jeunes »

Voilà des résultats qu’on préfèrerait ne pas connaître et qui font réagir le commanditaire, l’Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) : « L’image négative qu’une majorité de Français porte sur la jeunesse nous semble profondément injuste, parce que l’envie des jeunes d’agir pour la communauté reste forte. » Image négative en effet puisque sept personnes sur dix estiment que les jeunes sont individualistes, qu’ils ne sont ni solidaires (1%), ni tolérants (59%), ni prêts à s’engager pour des causes utiles à la société (52%). L’AFEV commente justement « N’est-il pas aussi simpliste, voire malhonnête, d’accuser les jeunes d’individualisme à un moment où, déjà touchés par un chômage de masse, ils sont les principales victimes de la crise économique ? » Hasard des lectures et de l’écriture : l’article précédent « L’emploi… vu de gauche » remarquait que, dans le détournement de la conflictualité dont parle Castel, à l’opposition entre catégories sociales proches pouvait être ajoutée celle entre les générations.

On y est.

Publicités
commentaires
  1. […] le remarque Philippe Labbé dans un billet traitant de cette même enquête : « …dans le détournement de la conflictualité dont parle Castel, à l’opposition […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s