Les missions locales dans Pôle emploi : le meilleur des mondes

Publié: avril 28, 2009 dans Insertion/missions locales

Une contribution de Vincent sur l’article « Intégrer les missions locales dans Pôle emploi et autres considérations », un piou-piou du Nord, qui, pour d’obscures raisons internétiques que je ne maîtrise, ni ne maîtriserai probablement jamais (il faut être conscient de ses limites), n’a pas trouvé sa place dans la rubrique « commentaires » et est restée « en attente de modération ». Justice lui soit rendue.

Vincent : je suppose que…

« Toujours, et de plus en plus déstabilisé, par tous ces rapports qui prétendent, d’un seul coup, proposer la solution idéale alors que la situation pour les jeunes s’aggrave! Alors, souvent, je cherche à savoir, dans la logique du « charité bien ordonnée… », qui est qui, qui fait quoi ? Donc, je m’informe (merci internet !) et développe la méthode simple de l’effet miroir.

Qui est qui?

Les sites sont multiples sur l’auteur des idées novatrices suscitant notre intérêt commun. Pour autant, difficile de ne pas retenir son attention sur l’insistance à mentionner « professeur d’EPS la journée et vendeur d’assurance-vie le soir » ! Tiens, de l’exemplarité du « travailler plus pour… », vous connaissez la suite. Allez les jeunes, au boulot, moi, je sais ce que c’est !

Qui fait quoi?

L’auteur de cette nouvelle idée géniale d’intégrer les missions locales dans Pôle Emploi est sénateur maire de Neuilly-Plaisance. Le site de cette commune affiche dans sa section « économie emploi », comme modèle de simplification et sans même citer Pôle Emploi « grand intégrateur de tout » : un PIJ, un service emploi, un projet de ville, une mission locale intercommunale et une association intermédiaire ! Un modèle de simplicité : CQFD !

Je suppose que le conseil d’administration de cette mission locale bénéficie de l’implication de cet élu. Je suppose aussi qu’alors chaque administrateur sait que le délai de carence d’un an ne concerne que l’accès au programme de formation de la région. J’imagine également donc que cet enseignant élu a alerté le Rectorat de la nécessité d’un partenariat entre sa mission locale et la mission générale insertion de l’éducation nationale (MGIEN).

Enfin, je suis persuadé que ce formateur d’origine soutient le plan formation interne et l’accès à la formation des conseillers en insertion de sa structure, soucieux du professionnalisme de chacun !

Conscient de tout cela, je déduis donc que cette proposition d’intégrer les missions locales à Pôle Emploi n’a pour seul objectif que de garantir l’emploi des professionnels qui y travaillent mais certainement pas de diminuer les financements des collectivités locales.

Bref, le meilleur des mondes ! »

C’est réparé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s