CNML : nouveaux élus. Enfin.

Publié: mars 8, 2009 dans 1

Après six mois de vacance du poste, c’est le député-maire de Villefranche-sur-Saône, Bernard Perrut, qui a été choisi pour présider aux destinées du Conseil national des missions locales (CNML). L’arrêté de sa nomination a été publié au Journal officiel du 3 mars 2009. Le siège n’était plus occupé depuis le décès de Françoise de Veyrinas, le 16 août dernier.
Maire UMP de Villefranche-sur-Saône depuis 2008 et député du Rhône depuis 1997, Bernard Perrut est président de la mission locale Avenir Jeunes Villefranche-Beaujolais, créée en 1998 (ex-PAIO). Par ailleurs et à la suite des élections entraînant d’importantes modifications dans les exécutifs des collectivités territoriales, donc des présidences de missions locales et d’associations régionales, l’arrêté du 2 mars nomme 28 nouveaux membres du CNML (sur un total de 47 élus), en qualité de représentants des départements, de présidents de missions locales et de personnes qualifiées. Comme on le constatera, l’équilibre entre appartenances politiques n’est pas le fort de ces nouvelles nominations (singulièrement pour le Bureau : 11 UMP, 1 PCF…) qui ne reflètent guère les résultats électoraux de l’année dernière. Il faut préciser que le président et les deux vice-présidents sont nommés directement par le Premier ministre (article D5314-8 du code du travail). Quant aux présidents de missions locales, ils sont désignés sur proposition du ministre chargé de l’emploi (article D5314-5 du code du travail). Ceci expliquant cela…

Les missions du CNML

Rappelons les missions du CNML, telles que définies par décret :

« Le Conseil national des missions locales est placé auprès du Premier ministre. Il est chargé de : »

(article R5314-1 du code du travail) – « Formuler toutes recommandations sur les conditions de mise en oeuvre par les missions locales et les permanences d’accueil, d’information et d’orientation du droit à l’accompagnement vers l’emploi et du contrat d’insertion dans la vie sociale. »

– « Délibérer sur les propositions d’orientation du programme national d’animation et d’évaluation du réseau des missions locales. Il s’appuie sur la contribution des organismes et associations oeuvrant pour l’animation du réseau des missions locales au niveau régional et favorise la coordination de leurs activités. »

– (article R5314-2 du code du travail) « Le Conseil national constitue un lieu d’échanges et de mutualisation des bonnes pratiques développées au sein du réseau des missions locales comme dans les organismes équivalents des pays de l’Union européenne. Il peut constituer des groupes de travail auxquels peuvent collaborer des personnalités extérieures au conseil. »

– (article R5314-3 du code du travail) « Le Conseil national peut être consulté par le Gouvernement sur toute question relative à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes. »

– (article R5314-4 du code du travail) « Le Conseil national examine, chaque année, un bilan général d’activité et formule toutes propositions sur les orientations du programme national d’animation et d’évaluation du réseau des missions locales. »

La composition du CNML

– 3 représentants des régions désignés sur proposition de l’Association des régions de France.

– 3 représentants des départements désignés sur proposition de l’Assemblée des départements de France… les deux nouvelles nominations correspondant à des élus PS.

– 3 représentants des communes désignés sur proposition de l’Association des maires de France.

– 38 représentants des missions locales, présidents de missions locales et présidents d’Associations régionales des missions locales.

– Les représentants des ministres chargés de l’emploi, des affaires sociales, du logement, de la ville, de la santé, du budget, des droits des femmes, de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports, de l’intérieur et de la justice.

– Participent également aux séances du conseil, avec voix consultative : le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi ; le directeur de l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes et 3 personnes qualifiées.

Arrêté du 2 mars 2009 portant nomination au Conseil national des missions locales (1)

Par arrêté du Premier ministre en date du 2 mars 2009 ont été nommés membres du Conseil national des missions locales (CNML) en qualité de représentants des départements :


Mme Patricia Guilhot, vice-présidente du conseil général du Puy-de-Dôme (PS).
 http://patricia.guilhot.le-blog.info/

Mme Viviane Gris, vice-présidente du conseil général du Val-d’Oise (PS).


Sont nommés membres du Conseil national des missions locales en qualité de présidents de mission locale :


M. Christian Baptiste, président de l’association régionale des missions locales Antilles-Guyane, président de la mission locale Guadeloupe aux Abymes (Guadeloupe pour tous).


M. Michel Bardotto, président de l’union régionale missions locales et PAIO (permanences d’accueil, d’information et d’orientation) d’Alsace, président de la mission locale Haut-Rhin Nord Colmar-Guebwiller (Radicaux de gauche).


M. Jean-Claude Bouchet, président de la mission locale du Luberon, du pays des Sorgues et des monts du Vaucluse à Pertuis (UMP).
 M. Bouchet est de plus nommé membre du bureau du CNML. http://www.jeanclaudebouchet.fr/voir/voir-edito_1-1.html

Mme Agathe Cahierre, présidente de la mission locale du Havre (UMP).
 Mme Cahierre est de plus nommée membre du bureau du CNML. http://agathe.cahierre.over-blog.com/

M. Michel Corbin, président de l’association régionale des missions locales et PAIO des Pays de la Loire, président de la mission locale Sarthe Nord à Mamers (PS).


M. Jacky Darne, président de l’union régionale des missions locales de Rhône-Alpes, président de la mission locale Plateau Nord Val-de-Saône à Fontaines-sur-Saône (PS).


M. Serge Dassault, président de la mission intercommunale vers l’emploi à Corbeil-Essonnes (UMP).
 M. Dassault est de plus nommé membre du bureau du CNML.

Mme Malika Dati, présidente déléguée de la mission locale du Grand Nancy (UMP… sœur de Rachida Dati).


M. Francis Delattre, président de la mission locale de la vallée de Montmorency à Franconville (UMP).
 M. Delattre est de plus nommé membre du bureau du CNML.

M. Gilles Drevet, président de l’association régionale des missions locales et PAIO de Lorraine, président de la PAIO du bassin d’Epinal.


Mme Dominique Estrosi-Sassone , présidente de la mission locale communautaire objectif jeunes Nice Côte d’Azur (UMP).
 Mme Estrosi-Sassone est de plus nommée membre du bureau du CNML.

Mme Maryse Florès, présidente de l’association régionale des présidents de missions locales et PAIO de Champagne-Ardenne, présidente de la mission locale du bassin d’emploi de Charleville-Mézières (PS).


M. Claude Fournet, président de l’association régionale des missions locales de Provence-Alpes-Côte d’Azur, président de la mission locale Est Var à Fréjus (UMP).


M. Jean-Patrick Gille, président de l’association régionale des missions locales et PAIO du Centre, président de la mission locale Touraine à Tours (PS).
 http://blog.jean-patrick-gille.fr/

Mme Martine Gillon, présidente de la mission locale Métropole Nord-Ouest à Lambersart (UMP).
 Mme Gillon est de plus nommée membre du bureau du CNML.

Mme Elisabeth Grandpierre, présidente (à la suite de Robert Galley) de la mission locale de Troyes (UMP).
Mme Grandpierre est de plus nommée membre du bureau du CNML.

M. Alain Martinet, président de l’association régionale des missions locales d’Auvergne, président de la mission locale de Clermont communauté à Clermont-Ferrand (PS).


M. Jacques Martinet, président de la mission locale de l’Orléanais à Orléans (UMP).
M. Martinet est de plus nommé membre du bureau du CNML.

M. Michel Neugnot, président de l’association régionale des missions locales de Bourgogne, président de la mission locale des marches de Bourgogne à Châtillon-sur-Seine (PS).
 http://michel-neugnot.fr/

M. Bernard Perrut, président de la mission locale Avenir jeunes Villefranche Beaujolais à Villefranche-sur-Saône (UMP).
 M. Bernard Perrut est nommé président du Conseil national des missions locales.

M. Christian Piélot, président de l’association régionale des missions locales et PAIO de Basse-Normandie, président de la mission locale de l’agglomération caennaise à Hérouville-Saint-Clair (PS).


M. Franck Riester, président de la mission locale de la Brie et des Morins à Coulommiers (UMP).
 M. Franck Riester est nommé vice-président du Conseil national des missions locales. http://www.rue89.com/franck-riester

M. Thierry Robert, président de l’association régionale des missions locales de La Réunion, président de la mission intercommunale Ouest Réunion à Saint-Paul (Modem).


Mme Agnès Roussel, présidente de la mission locale du Centre Manche à Saint-Lô (sans étiquette, municipalité UMP).
Mme Roussel est de plus nommée membre du bureau du CNML.

M. Jean Vila, président de la mission locale jeunes des Pyrénées-Orientales à Perpignan (PCF).
M. Vila est de plus nommé membre du bureau du CNML.

De plus est nommé membre du Conseil national des missions locales en qualité de personne qualifiée M. Michel Julita, président de l’association professionnelle des équipes d’animations régionales (APAR).


Souhaitons à ces nouveaux élus bienvenue… courage et détermination pour faire face aux nuages qui s’accumulent dans le ciel de l’insertion des jeunes : il y a à faire.

(1) Des adresses de blog ont été indiquées dès lors que je les ai trouvées, en excluant des blogs municipaux et de partis. Peut-être d’autres blogs m’ont-ils échappé… A compléter.

Une contribution de Michel Abhervé…

« Merci d’avoir indiqué les blogs. Cela permet de se rendre compte rapidement du nombre de blogs ouverts et n’ayant pas donné à actualisation depuis plusieurs mois.

Quant au constat que le bureau du CNML comporte 10 élus UMP, un élu PC et aucun élu PS comment ne pas être ne pas être atterré par ce sectarisme qui confine à la bêtise ? Il était de tradition que le gouvernement choisisse le président de son bord et que le bureau traduise la diversité du réseau…

Au moment où le député Bernard Depierre déplore la politisation des présidences de Missions locales, comment interpréter cette décision de nommer un bureau monocolore ? »

Publicités
commentaires
  1. Merci d’avoir indiqué les blogs. Cela permet de se rendre compte rapidement du nombre de blogs ouverts et n’ayant pas donné à actualisation depuis plusieurs mois.
    Quant au constat que le bureau du CNML comporte 10 élus UMP, un élu PC et aucun élu PS comment ne pas être ne pas être attéré par ce sectarisme qui confine à la bêtise. Il était de tradition que le gouvernement choisisse le président de son bord et que le bureau traduise la diversité du réseau.
    Au moment où le député Bernard Depierre déplore la politisation des présidences de Missions locales, comment interpréter cette décision de nommer un bureau monocolore ?

  2. Benoit Willot dit :

    On remarquera aussi que Bernard Perrut est président en titre du comité de liaison des comités de bassin d’emploi, une structure qui ne semble guère fonctionner depuis au moins trois ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s