Se mobiliser pour l’insertion des jeunes avec les missions locales !

Publié: février 20, 2009 dans Insertion/missions locales

Au 20 février 2009, 2 606 signatures (2 422 de professionnels de 196 missions locales et 184 personnes extérieures… dont seulement 2 élus du Nord Pas-de-Calais), soit globalement 1/5ème des forces du réseau,  étaient enregistrées pour la pétition « Pour une mobilisation pour l’insertion des jeunes avec les missions locales » (dont la promotion a été modestement accompagnée sur ce blog: « Une pétition du Synami. Juste révolte » 15 décembre 2008)). Recensement par région :

– Alsace : 60 (dont 37 à Sémaphore – Mulhouse)

– Aquitaine : 144 (dont 19 à la ML de Libourne et 16 à celle de Graves)

– Auvergne : 58 (dont 21 à Cournon)

– Basse-Normandie : 6 à la PAIO de Sud Manche Avranches (et alors, Caen est où ?)

– Bourgogne : 76 (dont 20 à Dijon et 15 à Beaune – effet Régis ?)

– Bretagne : 186 (dont 33 à Rennes et 30 à Lorient)

– Centre : 111 (dont 25 à Tours et 23 à Orléans)

– Corse : 7

– Franche-Comté : 58 (dont 28 à Besançon)

– Guyane : 14 … toutes évidemment à la seule mission locale régionale de Cayenne

– Haute-Normandie : 26 (dont 14 à Dieppe… mais où est Rouen ?)

– Ile de France : 399 (dont 31 à Val d’Oise Est, 23 à Epinay… et seulement 6 aux Bords de Marne : et alors, cette mission locale « exemplaire » selon L. Wauquiez ?)

– Languedoc-Roussillon : 131 (dont 51 à Montpellier)

– Limousin : 64 (dont 23 à Limoges)

– Lorraine : 53 (dont 15 à Nancy)

– Midi-Pyrénées : 29 (dont 15 pour l’Aveyron… et Toulouse ?)

– Nord Pas-de-Calais : 216 (dont 29 à Tourcoing et en Pays d’Artois)

– PACA : 138 (dont 31 à Avignon)

– Pays de la Loire : 161 (dont seulement 10 à Nantes – bizarre – mais, logique, 39 à Angers et 34 au Mans)

– Picardie : 84 (dont 19 à Beauvais)

– Poitou-Charentes : 90 (dont 34 à Poitiers… effet David ?)

– La Réunion : 5… rien qu’à la ML Est… mais que fait la ML Sud sacré nom d’une pipe !

– Rhône-Alpes : 245 (dont 45 à Lyon).

Pas de vanité, quoiqu’on peut noter (sans esprit partisan aucun) que la Bretagne avec 186 signatures – auxquelles devraient être ajoutées les 42 de Loire-Atlantique – caracole en tête juste derrière Rhône-Alpes, mais un rappel, une incitation, une exhortation : cliquer sur http://pste.scup.fr/article.php3?id_article=511 et signer la pétition qui doit être remise le 4 mars prochain au cabinet de Martin Hirsch.

Publicités
commentaires
  1. BD dit :

    Au risque de me griller avec 50 % des votants, je considère la démarche du synami « infructueuse ».
    J’analyse cela comme une démarche purement institutionnelle et corporatiste.

    Sur le fond, je comprends et j’adhère au contexte. Par contre, je ne valide aucunement le fait que ces mêmes salariés et surtout un syndicat « empruntent » la parole des jeunes. N’est-ce pas plutôt à nous, salariés, de faire signer les jeunes ?

    La vieille espérance du synami d’intégrer le service public nous conduira, une fois encore, à devenir des objets manipulables ( cf : la mise en place d’un référentiel de compétences ). Le syndicat demande une approche globale mais a tout fait pour que les compétences des salariés soient fragmentées.

    Foncièrement, je préfère informer les jeunes sur leurs droits civiques et provoquer un éveil politique que d’être listé dans une revendication qui ne sert que celui qui la porte.

    PS : je ne suis ni de la CGT, ni de l’unml… qui suis-je ?

  2. David dit :

    Puisque tu le proposes BD, fais le ! Fais signer la pétition aux jeunes, cela n’a jamais été exclu par quiconque, au contraire ! Ce serait même l’opportunité de faire exploser le nombre de signataires… Si ce n’est pas davantage le cas jusqu’à maintenant, c’est vraisemblablement parce que nos collègues qui signent et font signer ont la pudeur et la décence, justement, de ne pas instrumentaliser la parole des jeunes ! Nous aimerions avoir le temps d’en parler avec eux, de leur expliquer les enjeux pour qu’ils se construisent eux même leur point de vue, mais il nous manque.
    Quant aux côtés « corporatiste et institutionnel », je pense que nous ne percevons pas de la même manière l’expression traditionnelle des syndicats. Le SYNAMI me semble particulièrement porté, en plus de son registre syndical naturel, sur le sens de l’action des ML et sur tout ce qui touche à l’insertion des jeunes. En témoigne la recherche-action en cours avec Bertrand SCHWARTZ. Mais bon, il y en a qui essaient d’agir collectivement et de peser sur les évènements et d’autres qui prèférent les manifestations individuelles devant leur écran de PC…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s