Maisons de l’Emploi : problème de plus ou début de la réponse ?…

Publié: janvier 13, 2009 dans 1

Deux contributions à la suite de l’article sur les maisons de l’emploi, le pousse-pousse, le coucou, etc. L’une de Benoît Willot, animateur d’Emploi et Création, l’autre en provenance d’un acteur d’une MEF alsacienne.

Benoît Willot :

« Merci pour cette analyse fort pertinente.

Un point de vue cependant : dans bien des domaines, à l’échelle d’un territoire, l’enjeu n’est pas la structure, mais la stratégie.

Par exemple pour la création d’activités, si des structures différentes peuvent être en charge d’un dispositif, qui a la légitimité de la constitution d’une filière, de la définition d’une politique : certainement pas un organisme consulaire, une Boutique de gestion ou l’Adie. 

La maison de l’emploi, en tant que structure est parfois plus un problème de plus qu’une solution; mais l’élaboration d’une stratégie, par exemple dans une maison de l’emploi (il peut y avoir d’autres cadres), c’est souvent le début de la réponse. »

C’est dit.

Après cette contribution francilienne, un autre courriel, cette fois mulhousien : du « rôle épuré » des maisons de l’emploi…

« Au delà du débat pour ou contre les maisons de l’emploi, il faut une réponse territoriale aux politiques nationales de l’emploi : la maison de l’emploi est sans doute une des formes les plus abouties, mais n’oublions pas les CBE, et toutes les structures qui remplissent le rôle qu’évoquait Benoit ci-dessus…

Les maisons de l’emploi dans leur rôle épuré de structure d’ingénierie et de construction d’une stratégie territoriale partagée, de construction d’une véritable gestion territoriale des ressources humaines ont toute leur légitimité… »

Tout-à-fait d’accord pour les CBE (comités de bassin d’emploi), comme d’ailleurs des conseils de développement. Tout-à-fait d’accord également sur le fait qu’il ne s’agit pas d’être pour ou contre mais, face à une politique de l’emploi pour le moins chaotique – singulièrement mais non exclusivement en ce qui concerne ces maisons de l’emploi -, il n’est pas inutile de constater que quelques facteurs tels que la valorisation d’actions préexistantes de « partenaires » (le coucou), l’entrée dans le système d’acteurs déjà en charge de coordination (cf. les missions locales pour l’insertion des jeunes) d’un nouvel acteur chargé lui aussi de coordonner (le pousse-pousse) ou les logiques – disons-le gentiment par euphémisation – « affinitaires » (l’aubaine)… ne favorisent pas ces nouvelles structures.

Politiques territorialisées… ou plutôt territoriales ?

Quant à l’intérêt de territorialiser les politiques de l’emploi, personne ne le niera, ni d’ailleurs ne pourra considérer cela comme le scoop des MdE (cf. les missions « locales » et les plans « locaux » d’insertion par l’économie ; cf. la territorialisation des politiques publiques avec la mise en place des SPEL, des PAL, etc.) : une politique, par définition, est « territorialisée » en ce sens qu’elle s’applique sur des territoires, ne serait-ce qu’au niveau national. Par contre, une politique « territoriale » est tout autre chose : ascendante, elle est produite par le territoire (ses acteurs). Ainsi Michel Autès a-t-il tout-à-fait raison lorsqu’il écrit « … on voit bien ici l’existence de deux visions concurrentes. Celle qu’on voit se déployer consiste essentiellement à gérer et à appliquer au plan local des politiques qui restent conçues centralement. Ce sont des politiques territorialisées. Une seconde version consisterait à produire localement des politiques publiques qui seraient en même temps des politiques de production de territoire et de cohésion sociale, fabriquant de l’intégration et de l’appartenance par la démocratie. » (1) 

Enfin, ce que j’en dis…

Réponse du même second contributeur :

« Je parlais bien de politique territoriale ascendante… simplement pour assumer ce que je dis et pour aller dans le sens des propos de Michel Autès ! »

Donc on est d’accord. Ah, la synthèse chère à la dialectique ! Quel bonheur !

(1) Michel Autès, Les paradoxes du travail social, 1999, Dunod, p. 134.

Publicités
commentaires
  1. David dit :

    Les diférentes contributions enchainées sur le thème des MdE font davantage peser la réponse à ta question vers la 1ère hypothèse… sans surprise car :
    1 – le bébé est mal né puisque conçu sur une double ambition : d’une part le contournement de l’impossibilité à fusionner l’ANPE et l’UNEDIC qui a éreinté plus d’un président et d’un ministre depuis 25 ans, ambition devenue sans objet sous l’Empire sarkozien et la réalité de Pôle Emploi depuis le 5 janvier de cette année… d’autre part pour enfin résoudre (ou dissoudre) la prétendue nébuleuse opacité des dispositifs et des acteurs dont, en général, les plus grands contempteurs en ont même été souvent les initiateurs… ambition là aussi mise à mal avec beaucoup de MdE vécues comme une couche supplémentaire.
    2 – des réalités de MdE qui, effectivement, peinent à démontrer un apport substantiel dans la production de politiques territoriales de l’emploi innovantes, efficaces et efficientes, sauf lorsque, bien sûr, elles ont pu être instumentaliser avec finesse au service d’un projet de territoire, et/ou d’une stratégie, le plus souvent préexistant.

    Dès lors, dans un contexte budgétaire très restrictif (enfin pas pour tout le monde) où la stabilisation de Pôle Emploi, la paix sociale interne et l’imminence du choc du RSA , il y a fort à penser que les MdE, malgré un lobbying assez malin et efficace, souffrent des mesures d’ajustement budgétaire. Seront-elles les seules ?

  2. Excellent débat. Il y a aussi de quoi dire dans notre secteur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s