Des nouvelles du front… de l’évaluation. Et autres informations.

Publié: novembre 20, 2008 dans Insertion/missions locales

Intelligence partagée…

Dans la continuité de l’article du 16 novembre, « Invitation à l’intelligence collective », proposant la constitution d’un groupe de réflexion et de production sur le thème de l’évaluation de l’insertion professionnelle et sociale (IPS), ce dernier recense à ce jour huit acteurs. Il est encore possible de le rejoindre, ses travaux ne commençant que dans deux semaines. C’est dit.

Cocotiers…

En attendant que ce travail mature, porte ses fruits et soit largement – au-delà de ce seul blog – communiqué, d’autres articles seront publiés… avec toutefois une fréquence moindre : je m’absente une quinzaine de jours pour deux missions réunionnaises… et aussi – je dois le concéder – pour y retrouver une sociabilité tropicale. L’utile à l’agréable… Ceci étant, la continuité n’est pas que républicaine et territoriale mais également technologique… et la Réunion, « L’Île intense », est – mais oui – dotée de l’internet. On n’arrête pas le progrès.

Lamentable…

Donc contributions… en évitant de revenir sur ce que chacun, de chez soi, à la lecture des journaux ou devant son poste de télévision, a pu ressentir du récent congrès du Parti socialiste : la fin des idées, une pensée socialiste ravagée par les indécents appétits individuels que des rhétoriques convenues, trop aisément décryptables, ne sont parvenues qu’à rendre encore plus dérisoires… De cette adhérente du PS interviewée au congrès qui désespère de l’abysse entre la réalité du monde – la crise – et l’irréalité des joutes, à ce que déclarait Michel Rocard dans le Monde 2 du 8 novembre (« Qui sont-ils ces socialistes français ? Pour un tiers des conseillers municipaux, pour un autre tiers des gens qui veulent devenir conseillers municipaux et pour un troisième tiers des curieux de passage qui s’en vont vite parce qu’ils s’ennuient ferme aux réunions de section. »), aux insultes rapportées par Le Canard enchaîné de cette semaine (page 2, édifiant…) et aux analyses absolument désespérantes de tous les intellectuels dans le long – deux pages : « Les intellectuels jugent le PS » – article du Monde du 15 novembre, pour rude et amer qu’il soit, le constat est sans appel : il n’y a guère à attendre du Parti socialiste. Nous parlerons donc d’autre chose : de l’actualité comme celle de « L’emploi, première inquiétude des Français » (Une du Monde, 19 novembre) et comme celle qui ne manquera pas de surgir de la lessiveuse, du maelström des crises financière, économique, politique et sociale dans lequel nous sommes entrés. Finalement, quand on parlait de « panique morale »…

Éduc’Pop…

J’ai à plusieurs reprises rappelé la filiation des missions locales, plus largement du secteur de l’insertion, avec l’éducation populaire. Cela mérite sans doute quelque éclaircissement (en tout cas pour de jeunes professionnels) et sera source d’inspiration pour des contributions de la catégorie « corpus » : qu’est-ce que l’éducation populaire ? Rien que cela.

Lisibilité…

Précisément, s’agissant de cette catégorie visant à éclaircir le référentiel des missions locales, à le préciser – sans doute inévitablement avec des interprétations -, à le faire évoluer enfin, force est de constater qu’il peut être difficile de s’y retrouver dans les 165 articles parus sur ce blog depuis mai 2008 : actualité, analyse d’ouvrage et de rapport, commentaire de presse, mobilisation, réflexion de fond… On peut effectivement s’y perdre. D’où, ci-dessous et pour faciliter les recherches, un classement de trente articles de la catégorie « corpus ». Ensuite il reste (quand même) à pousser le mulot dans le bloc « Archives » et à fureter dans le mois de référence. On ne peut quand même pas tout faire.

Textes fondamentaux

24/09. Introduction aux « fondamentaux » des missions locales.

15/10. Esquisse d’un débat sur les fondamentaux des missions locales.

26/09. La Charte des missions locales de 1990. 1/4

27/09. La Charte des missions locales de 1990. 2/4

29/09. La Charte des missions locales de 1990. 3/4

30/09. La Charte des missions locales de 1990. 4/4

01/10. Le Protocole 2000 des missions locales. 1/4

14/10. Le Protocole 2000 des missions locales. 2/4

16/10. Le Protocole 2000 des missions locales. 3/4

05/11. Le Protocole 2000 des missions locales. 4/4

Participation des jeunes

08/06. La participation en mission locale.

18/06. Missions locales et comités d’usagers : encore un effort !

03/10. La participation des jeunes en mission locale : regarder à côté. 1/2

05/10. La participation des jeunes en mission locale : regarder à côté. 2/2

Expertises

08/11. Expertises en mission locale. Introduction. 1/4

09/11. Expertises en mission locale. Introduction. 1/4bis

09/11. Expertises en mission locale. Qu’est-ce qu’un expert ? 2/4

10/11. Expertises en mission locale. Mais quelles expertises ? 3/4

11/11. Expertises en mission locale. Organiser les expertises. 4/4

13/11. Expertises en mission locale : partager, mutualiser… 4 bis

15/11. Expertises en mission locale. 4 ter

Divers

10/06. Accueillir en mission locale…

22/09. Quel est le public d’une mission locale ?

21/09. Charte de l’usager de la mission locale. 1/2

23/09. Charte de l’usager de la mission locale. 2/2

29/10. Critique de l’efficacité.

09/10. Missions locales, insertion et développement durable. 1/2

12/07. Pour un travail sur le travail de qualité.

13/05. Deux ou trois choses au sujet de « la dictature du projet ».

20/05. Bibliographie : insertion en général, missions locales en particulier…

Muses…

Constatons que, du Protocole 2005 à la suite de « Missions locales, insertion et développement durable », il reste du pain sur la planche. Décidément, les missions locales sont des muses inspiratrices. Un excellent antidote contre l’angoisse de la page blanche.

 

Publicités
commentaires
  1. rbeaune dit :

    Il faut quand même garder une page pour commenter l’actualité (et qui sait -selon qui lit le blog- influencer les décisions envisagées…).

    Je commence par la lettre « mobilisation pour l’emploi » réalisée par le ministère de l’économie de l’industrie et de l’emploi (intéressant cet ordre choisi entre les trois…).

    « Laurent WAUQUIEZ a affirmé sa volonté de doubler en 2009 le montant alloué par Pôle Emploi aux aides à la mobilité (aides à la recherche d’emploi et aides à la reprise d’emploi), qui bénéficieront ainsi à plus de 150 000 demandeurs d’emploi ».

    Quand on lit cela, on ne peut être que d’accord, cela tombe sous le bon sens…

    Mais après, il faut s’interroger :

    – comment est distribuée cette aide ? faut-il aller à l’agence (euh, peut-être que ce nom va changer… cela serait plus moderne… cela romprait avec le passé… au guichet, au bureau… il faudrait faire appel à une agence de com…) pour recevoir un bon de transport qui permette de revenir pour une convocation???

    – cette aide est délivrée sous la forme d’un bon de transport… très bien pour celles et ceux qui disposent de transports en commun à proximité… Mais comment font les autres ??? Dans le cadre des politiques territoriales de l’emploi (cela va toujours exister, euhhhh ????), ne serait-il pas plus logique que ces aides puissent être utilisées aussi via tous les services d’aide à la mobilité qui ont été mis en place pour pallier aux insuffisances des transports collectifs ???

    Cette remarque toute simple pour souligner le besoin d’une véritable territorialisation des politiques de l’emploi et de la formation afin d’ adapter aux mieux les dispositifs nationaux ou régionaux… sinon, on en reste au niveau de la communication, mais sur le terrain rien ne change…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s