Cherche pédago-politologue désespérément…

Publié: septembre 27, 2008 dans Agit'Prop

Subventionner Gala…

Voilà donc, à notre porte et nous allons en franchir le seuil, « la crise ». Doux rêveurs, celles et ceux qui depuis des années alertaient voient aujourd’hui leurs avertissements – de Cassandre, bien entendu – prendre réalité. Bien évidemment, les plus pauvres seront les premiers à pâtir de cette crise : Serge Tchuruk (dont il a été question plusieurs fois sur ce blog), qui cumule à lui seul plusieurs dizaines de milliers de licenciements, a été remercié pour mauvais résultats d’Alcatel-Lucent avec une prime de 16 millions d’euros. Exemple parmi tant d’autres du cynisme des « manipulateurs de symboles » ou autres traders–saigneurs de l’économie qui doivent bien rire sur leurs plages privées (1), dans leurs villas-forteresses gardées par ces nouveaux emplois de services aux particuliers annoncés par Claude Seibel dans son rapport du Commissariat Général du Plan, L’avenir des métiers (La documentation Française, 2002) : « … importants viviers d’emplois pour la plupart peu qualifiés {…} dans les services aux particuliers où près de 800 000 nouveaux emplois vont être créés… » (p. 46). Vigiles… ou les « emplois de la néo-domesticité », selon le regretté André Gorz. Tout cela est dit, redit, développé à l’envi… mais probablement peu connu puisque, si cela était su, la France serait à feu et à sang. Heureusement il y a Gala, Voici et Closer que l’on devrait subventionner au titre du maintien de la paix sociale. Sans oublier Grolo, Morpion et Tac-au-Tac (2).

Pectoraux…

Reste que, face à cette crise, le discours libéral fait preuve d’une plasticité – pour ne pas dire d’un opportunisme ou d’une indécence – remarquable. Bravo, l’artiste ! Au postulat rabâché « Moins d’État, mieux d’État » succède sans cour férir, comme si de rien n’était, la réhabilitation de l’État… presque de l’État-Providence, en tout cas l’État-Protecteur. Les gogos marcheront sans doute aux déclarations garantissant les épargnants : tout marche, la mémoire étant volatile, y compris cette promesse – « Je n’accepterai pas qu’un seul déposant perde un seul euro » – formulée en gonflant les pectoraux par celui qui promettait le terme du déficit des finances publiques, l’augmentation du pouvoir d’achat, la baisse des impôts, etc. D’une main j’agite, de l’autre je subtilise… principe élémentaire de l’illusionniste.

Rationalité limitée, irrationalité illimitée… 

Là où pour le sociologicus vulgum pecus cela devient abscons, y compris en faisant l’effort d’écouter Éric Woerth aux informations d’Antenne 2 et en lisant la presse, c’est de comprendre la logique interne du projet de loi de finances présenté vendredi 26 septembre en conseil des ministres : l’emploi et la solidarité-insertion voient leurs budgets diminuer alors que le chômage est reparti à la hausse depuis cinq mois et que le mois d’août – qui n’est pas le pire : attendons les données de septembre – a connu entre 40 et 50 000 inscriptions de demandeurs d’emploi. Certes, la Grande Muette est mieux servie… L’« opérateur unique » (ANPE-Unedic) n’aura pas qu’à gérer l’harmonisation des couleurs respectives de ses composantes qui « perdront 1108 emplois en équivalent temps plein en 2009 » (Le Monde, 27 septembre 2008). Quant aux autres « opérateurs », missions locales par exemple, on peut s’attendre à ce que, passées les nièmes déclarations (main sur le cœur, yeux dans les yeux) sur « l’impératif national de l’insertion des jeunes », elles rencontrent concrètement quelques difficultés… Du grain à moudre pour le tout nouveau Réseau Insertion Jeunes.

Courage.

 

(1) Adage de trader, paraît-il : « Pile, je gagne ; face, tu perds. » Charmants personnages.

(2) Liste non-exhaustive.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s