Un nouveau DGEFP plus prononçable.

Publié: septembre 23, 2008 dans Politiques d'emploi

Ce n’est plus un scoop mais, enfin, si dans certaines contrées reculées l’information n’est pas parvenue ou si lenédanleguidon n’a pas permis de l’apprendre… Bertrand Martinot a été nommé délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle, par un décret du jeudi 18 septembre (publié au J.O. du lendemain).

Il remplace à ce poste Jean Gaeremynck, qui l’occupait depuis mars 2005 et cumulait les fonctions de DGEFP et de délégué interministériel au développement de la VAE depuis février 2006. Il devrait retourner à son corps d’origine, le Conseil d’Etat.

Administrateur civil hors classe âgé de 40 ans, Bertrand Martinot est un ancien élève de l’ENA et diplômé de l’IEP Paris. Standard. Il est l’auteur de L’Euro, une monnaie sans politique, paru chez L’Harmattan en 2003 dont Denis Clerc – rédacteur en chef d’Alternatives économiques – a dit « Ne passons pas à côté de ce livre qui, sous un titre presque anodin, se révèle être une des réflexions les plus pertinentes dont on dispose aujourd’hui sur les questions économiques auxquelles l’Europe est confrontée. » On va donc le lire. En 2004, il a intégré les cabinets de Nicolas Sarkozy et Dominique Bussereau au Ministère des Finances. En juillet 2005, il est nommé auprès de Thierry Breton et François Copé comme conseiller technique chargé de la politique de l’emploi, de la synthèse des comptes sociaux, de la protection sociale, du travail, des régimes sociaux et de retraite. En avril 2006, il devient chef du service des politiques de l’Emploi et de la Formation Professionnelle à la Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) du ministère de l’Emploi, de la Cohésion Sociale et du Logement. Puis a été nommé Conseiller social auprès du président de la République, Nicolas Sarkozy, à l’arrivée de celui-ci. (1). Exactement l’opposé du descenseur social.

Côté pile, un homme du président. Côté face, un imprimatur de Denis Clerc, un patronyme plus prononçable que le précédent… A suivre.

 (1) Pour connaître la composition du cabinet de Nicolas Sarkosy, avec conseillers, conseillers techniques, « conseiller diplomatique et Sherpa » (sic), « conseiller spécial » (Henri Guaino), etc. rendez-vous sur http://www.elysee.fr/actualites/ On trouvera sur Agoravox, « le media citoyen », un article « Fonction publique : faites ce que je dis… » sur les cabinets pléthoriques de l’Élysée et de Matignon (http://www.agoravox.fr/print_article.php3?id_article=40609&format=print ). Ce n’est pas là qu’on supprime les fonctionnaires…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s