Charte de l’usager de la mission locale. 2/2

Publié: septembre 23, 2008 dans Insertion/missions locales

Second volet de la charte de l’usager, cette fois les engagements du jeune. Le premier volet a intégré le commentaire de Jean-Philippe Revel à partir de l’article 32 de la loi du 6 janvier 1978.

De son côté, le jeune usager s’engage à respecter les principes suivants…

Art. 14. Le jeune venant à la mission locale pénètre dans une structure qui remplit une mission de service public où l’intérêt général doit être préservé. Il doit respecter les lieux (mobilier, tabac…), les personnes qui l’accueillent et les autres jeunes qui s’adressent à la mission locale. Les conditions garanties de discrétion ne sont possibles que si chaque jeune les applique pour lui-même et vis-à-vis des autres.

Art. 15. Toute manifestation d’agressivité ou d’hostilité est bannie : le personnel de la mission locale se mobilise pour aider chaque jeune et rien ne justifierait un manque de considération.

Art. 16. La philosophie d’une mission locale est de prendre en compte, non de prendre en charge : le jeune est au bout du compte le responsable de sa démarche, la mission locale le soutenant et l’aidant sur la base d’un projet contractuellement défini. De la sorte, le jeune est actif dans ses démarches, il se donne les moyens de progresser, il s’implique.

Art. 17. Si chaque jeune est unique, la mission locale reçoit et aide beaucoup de jeunes. Pour permettre un fonctionnement fluide de l’accueil, des entretiens et des diverses actions collectives, le jeune respecte les heures de rendez-vous, arrive avec les documents qui lui ont été demandés, est en pleine possession de ses moyens (ni alcool, ni drogue).

Art. 18. Le jeune communique sur ses démarches, transmet à son conseiller toute information sur  l’évolution de sa situation : déménagement, reprise d’activité, changement de numéro de téléphone…

Art. 19. L’expression des usagers est une condition de l’amélioration permanente de l’offre de service de la mission locale qui s’y emploie (art. 11). Ainsi chaque jeune est invité à ne pas se comporter en consommateur de services mais à contribuer par ses critiques et suggestions à un meilleur fonctionnement au bénéfice de tous.

Art. 20. D’autres jeunes, non-usagers de la mission locale, pourraient bénéficier d’un soutien dans leur projet d’insertion. De  la sorte, le jeune n’hésitera pas à transmettre les coordonnées de la mission locale à d’autres jeunes de son entourage.

Le respect de part et d’autre des engagements de cette Charte constitue la garantie d’une offre de service de qualité, centrée sur les besoins de chacun et dans le souci d’un intérêt général.

(Cette Charte est lue et commentée par le conseiller à tout nouveau jeune usager de la mission locale qui appose sa signature à côté de celle du directeur engageant l’ensemble de l’équipe de la mission locale.)

Publicités
commentaires
  1. Kim dit :

    Bravo pour cette contribution. On y réfléchit depuis longtemps, sans aller jusqu’au bout de la démarche. Cela permet de définir clairement le rôle et les objectifs de chacun (MILO et jeune) sans aucune ambiguïté.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s