Le Plan Espoir Banlieues: malvenu chez les chtits

Publié: juillet 4, 2008 dans Insertion/missions locales

Entre deux commentaires du rapport du CERC, un courrier de Claude Hujeux (auquel je souscris), président de l’association régionale des missions locales de Nord Pas-de-Calais au Préfet de Région , reproduit ici in extenso…

« Monsieur le Préfet de Région,

Le plan « Banlieues » attendu depuis plusieurs mois a fait l’objet d’une annonce présidentielle le 8 Février 2008. La région Nord/Pas-de-Calais, profondément touchée par le chômage, y avait entrevu un espoir de réponses supplémentaires pour sa jeunesse.

En effet 111 000 jeunes sont accompagnés par le réseau des Missions Locales, dont plus de 22 000 issus des quartiers ZUS.

Pour mettre en place le plan « Espoirs banlieues », l’Etat a lancé un appel d’offre national le 31 Mars 2008, permettant ainsi  à des opérateurs privés de se positionner sur le cœur de métier des Missions Locales : l’accompagnement à l’emploi durable de plus de 6 mois, à la qualification ou à la création d’entreprise de 45 000 jeunes issus des quartiers « CUCS ». 

L’Etat attend, en effet, du futur opérateur, les mêmes missions que celles décrites dans les protocoles 2000 et 2005 des Missions Locales. Ces missions ont été validées par les financeurs des Missions Locales ; elles sont décrites dans la circulaire CIVIS et déclinées dans les Conventions Pluriannuelles d’Objectifs conclues avec les Missions Locales, pour 2008, par l’Etat.

 Le contenu de cet appel d’offre ne peut donc qu’inquiéter et interpeller les élus des Missions Locales. Il faut préciser que, pour cet appel d’offre, les autres financeurs des Missions Locales : Communes, Conseils Généraux, Conseil Régional n’ont pas été consultés alors que leurs élus sont fortement impliqués dans les quartiers notamment ceux des ZUS.

Cet appel d’offre soulève pour les Missions Locales une question de fond :

Le fondement même des Missions Locales est visé et atteint.

En effet cet appel d’offre concerne 7700 jeunes pour notre région sur 3 ans ; le réseau des Missions Locales était tout à fait capable, en liaison avec le Service Pour l’Emploi, de prendre en charge le suivi de cette nouvelle mesure.

Au delà de cette question de fond, plusieurs problèmes sont posés :

 ► La différence forte sur le montant de la bourse ou allocation accordée aux jeunes :

 –  un jeune dans un parcours CIVIS, dans le même quartier, peut bénéficier au maximum de 900€,

 un jeune en contrat d’autonomie dans le cadre du « plan Banlieues » pourra bénéficier de 1800€. Comment faire comprendre cette différence de traitement aux jeunes ?

 ►  Les enveloppes du Fonds d’Insertion Pour les Jeunes ont fortement diminué, voire disparu entre 2005 et 2007 .Comment alors justifier cette nouvelle mesure ?

 ► De nombreuses Missions Locales sont en grande difficulté financière ou de trésorerie. Certaines doivent envisager (ou l’ont déjà fait) de licencier des membres de leur personnel. Comment leur faire accepter que des financements soient accordés à des opérateurs nouveaux ? Ces mêmes opérateurs ne pourront, en tout état de cause, mener leur action qu’avec l’appui des Missions Locales présentes dans les quartiers depuis de nombreuses années (notamment pour les prescriptions vers les formations qualifiantes du programme de formation du Conseil Régional)

L’Association Régionale des Missions Locales émet un avis très réservé sur ce « nouveau » plan qui ne paraît pas correspondre à une réalité de terrain et dénonce l’absence de concertation avec les autres partenaires des Missions Locales.

C’est moins d’une nouvelle mesure (l’accompagnement étant déjà réalisé par les Missions Locales) que d’un engagement plus fort des entreprises, dont les Missions Locales ont besoin pour réussir l’accès à l’emploi des jeunes de ces quartiers en zone sensible. Le réseau aurait apprécié une action plus forte de l’Etat dans cette direction.

Pour toutes ces raisons et parce qu’elles exercent une mission de service public que l’Etat se doit de subventionner, fusse sur objectifs, les Missions Locales et l’Association Régionale des Missions Locales ont décidé de ne pas répondre à cet appel d’offres. L’auraient-elles voulu qu’elles n’auraient pu le faire : En effet aucune Mission Locale n’est en mesure de répondre au niveau départemental et la structure juridique et financière de l’Association Régionale ne le permet pas non plus.

Bien évidemment les missions locales souhaitent poursuivre le travail de concertation avec les membres du Comité de Pilotage du programme d’Animation Régionale des Missions Locales : DRTEFP, Conseil Régional, Conseils Généraux, DRANPE pour améliorer les réponses aux jeunes les plus marginalisés.

Dans une période de restriction budgétaire, il nous paraît essentiel d’optimiser les dispositifs existants, de solliciter l’expertise des structures en place depuis longtemps dans les quartiers et de renforcer la concertation plutôt que de créer de la concurrence sur un territoire.

En tout état de cause, elles s’associeront à tout ce qui sera positif pour l’avenir des jeunes.

En espérant que cette prise de position vive du réseau des Missions Locales du Nord/Pas de Calais permettra les échanges, la collaboration nécessaire entre tous les décideurs pour permettre aux jeunes les plus isolés de s’insérer socialement et professionnellement, je vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée et très dévouée. »

 

Advertisements
commentaires
  1. Jean Philippe REVEL (CGT ML/PAIO) dit :

    Le député du Nord Jacques Candelier a échangé différents courrier avec Fadela Amara. Nous vous faisons parvenir cette correspondance ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s