Retour sur les « nouvelles valeurs émergentes » d’efficacité et de performance…

Publié: juin 4, 2008 dans Au gré des lectures, Réforme de l'État

Rappel : Le Livre blanc sur l’avenir de la fonction publique (avril 2008), qui poursuit l’objectif, citant Marcel Gauchet, d’un « réarmement intellectuel » de la fonction publique, avance trois catégories de valeurs : des valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité, équité, laïcité…), des valeurs humaines (engagement, respect, solidarité), enfin des valeurs professionnelles telles que la légalité, la loyauté, la responsabilité… et les « principes » qui en découlent, dont « performance ». La performance serait donc un « principe » mais, dans le même texte, principes et valeurs se confondent : « … tout un ensemble de valeurs émergentes, parfois empruntées à l’entreprise, comme la performance et l’efficacité ».

 

J’ai recherché « efficacité » et « performance » dans wikipedia. Efficacité : « capacité d’arriver à ses buts » ; l’encyclopédie poursuit « Si nous rajoutons une dimension éthique et des valeurs humanistes, l’efficacité … c’est la performance dans le respect de ses objectifs, des autres et de soi. » Donc aller à « performance » puisqu’il y aurait de l’éthique et des valeurs : « Dans une compétition, une performance est le résultat chiffré d’une compétition ; en art, une performance est une forme d’expression ; en génie chimique, la performance est appelée aussi cible de production. Dans le domaine de la gestion, la performance est le résultat ultime de l’ensemble des efforts d’une entreprise ou d’une organisation. Ces efforts consistent à faire les bonnes choses, de la bonne façon, rapidement, au bon moment, au moindre coût, pour produire les bons résultats répondant aux besoins et aux attentes des clients, leur donner satisfaction et atteindre les objectifs fixés par l’organisation. »

S’agissant de « nouvelles valeurs », le compte n’y est pas, on cherche en vain ce qui de l’efficacité et de la performance correspondrait à des valeurs… mais on trouve un début de réponse dans Les politiques publiques, un « Que sais-je ? » (2003, PUF) de Pierre Muller qui propose une généalogie de l’efficacité dans la gestion publique : le management public prend son essor à la fin des années 1960 avec le concept de « rationalisation des choix budgétaires » (RCB) ; « la méthode va faire fureur au sein des grands corps techniques de l’État, en particulier chez les ingénieurs des Ponts et Chaussées et parmi les ingénieurs de l’Armement… C’est à partir de ce creuset intellectuel que se développe, au cours des années 1970, le management public en tant que nouvelle forme de pensée de l’élite administrative française… » Pierre Muller cite Jacques Chevallier (L’État postmoderne, 2003, LGDJ) : « Le management public visera à améliorer la « performance publique » en permettant à l’administration d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés à coût minimal. » Performance et efficience.

Lorsqu’on parle d’efficacité et de performance, le regard se déplace vers les outputs, les résultats. Cependant l’une et l’autre renvoient en fait aux questions de méthode, c’est-à-dire à ce qui se passe dans la « boîte noire » (entreprise, service public, autre entité), comment on s’organise. Autrement dit aux moyens, disponibles (lesquels ?) et mis en œuvre (comment ?). Or les valeurs sont en amont de ceci, ce sont elles qui déterminent l’action et ses finalités. Edgar Morin nous dit que « l’écologie de l’action doit aussi appréhender l’incertitude dans la relation entre fin et moyens. Nous savons tous en effet que lorsque nous employons trop longtemps des moyens ignobles pour une finalité noble, ces moyens finissent par contaminer la finalité, et même par se substituer à elle. » (1). Edgar Morin poursuit : « Oublieux que nous sommes des principes… nous nous trouvons à de nombreux égards dans un état de sous-développement éthique. » (p. 96).

De la sorte si, face à « La misère du monde » et à « La France invisible », les intervenants sociaux ont, me semble-t-il, l’obligation éthique et déontologique d’agir au-delà d’un minimum conventionnel, l’efficacité n’est que la mise en œuvre, l’organisation des moyens au service de ce qui constitue, en vrai, des valeurs : solidarité, équité, altérité, démocratie, dignité humaine, respect… Je ne suis pas certain que le statut de « valeurs » accordé à l’efficacité et à la performance ne constitue pas un brouillage et, au bout du compte, qu’il ne desserve le projet, incontestable en soi, de mieux travailler pour autrui. A trop vouloir valoriser l’efficacité en l’extrayant du registre de la méthode pour en faire avec la performance une axiologie, on procède à un épandage éthique qui fait le lit d’une « LQR » (Linguae Quintae Respublicae, langue de la Cinquième République), c’est-à-dire d’une « propagande du quotidien » selon le titre de l’ouvrage d’Éric Hazan (2).


(1) « L’éthique de la complexité et le problème des valeurs au XXIè siècle », sous la direction de Jérôme Bindé, Où vont les valeurs ? 2004, Éditions Unesco-Albin michel, p. 95.

(2) LQR. La propagande au quotidien, 2006, Raisons d’agir. Déconstruisant le discours dominant (« Performant est un mot LQR type… », p. 13), l’essai d’Éric Hazan est salubre sans pour autant que l’on soit contraint d’épouser toutes ses thèses, en particulier le glissement d’une critique justifiée de l’usage des valeurs à des fins manipulatoires vers l’invalidation de celles-ci. Ce n’est pas parce que les valeurs de liberté, égalité, fraternité sont incantatoirement appelées à la rescousse de politiques où l’on les chercherait en vain que, pour autant, le triptyque républicain soit à jeter aux orties. Sauf à considérer que les valeurs ne sont qu’illusions mais, dans ce cas, que resterait-il ? Le strict instrumental, l’efficacité, la performance…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s