Le vécu sur le terrain est aussi important que les tableaux statistiques

Publié: mai 3, 2008 dans Insertion/missions locales

Extrait de l’intervention d’Astrid Baud Roche, Présidente de la mission locale du Chablais le 3 mai 2008, à l’occasion de l’assemblée générale : «  Mon rapport moral »

 

« Cette assemblée générale est particulière. Il y a quelques semaines ont eu lieu des élections municipales. Je voudrais donc, tout d’abord remercier ceux qui pendant 7 ans, nous ont suivi et accompagné dans notre mission d’insertion sociale et professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans.

 

Je voudrais féliciter, ceux qui ont été élus en mars dernier et je souhaite la bienvenue aux nouveaux conseillers municipaux, adjoints et maire du Chablais. J’espère qu’ils seront apprécier notre travail, et saurons s’accaparer notre mission. La Mission Locale, comme le prévoit la loi, puisque nous sommes un service public de l’emploi, est au service de tous les jeunes du Chablais et donc de tous les élus chablaisiens qui se préoccupent de l’avenir de leur jeunes citoyens.

 

Je découvrais, il y a quelques semaines, une étude comparative de grande ampleur portant sur 20 000 jeunes de 17 pays, depuis les Etats-Unis jusqu’à la Chine. A s’en tenir au chiffre, la jeunesse française serait l’un des plus déprimées au monde. A peine plus du quart des 16-25 ans français jugent l’avenir prometteur. Sur la perspective de trouver un travail satisfaisant, l’opinion positive est seulement de 27%. Ces résultats sont tragiques pour nous tous. La jeune génération est démobilisée. Le challenge est énorme, mais face à un tel défi nous ne devons pas manquer d’ambition. Les jeunes d’aujourd’hui, sont aussi les employés de demain, les parents de demain, et les futurs responsables de demain.

 

Je voudrais profiter de mon rapport moral pour faire part, surtout aux nouveaux élus, de la réalité de l’emploi dans le Chablais.

Les chiffres du chômage sont exceptionnels sur la Haute-Savoie avec un taux d’un peu plus de 5%.  Dans notre bassin d’emploi du Chablais, les chiffres sont par contre à la hausse avec +3,45% en un an. Mais une hausse qui entache peu le taux de chômage d’environ 5% qui reste envié par beaucoup.

 

Malheureusement, l’on se rend compte que si les chiffres nous incitent à l’optimisme, on constate que de nombreux jeunes sont largués. On constate des déscolarisations précoces de plus en plus nombreuses, des problèmes de manque de qualification, des problèmes de mobilité qui sont des freins énormes pour accéder aux organismes de formation qualifiante pour les jeunes. Enfin, la problématique logement est un frein important. On peut aussi évoquer les problèmes de santé du aux addictions qui touche de plus en plus les filles et  l’on terminera par une incapacité croissante chez les jeunes à pouvoir se construire un projet de vie.

 

Le tableau que je vous peins est volontairement sombre, mais c’est sciemment, pour que vous compreniez bien qu’il y a encore beaucoup à faire, même quand les indicateurs économiques et sociaux sont au vert.

Il est donc important de ne pas seulement se fier aux indicateurs pour réfléchir à vos politiques. Le vécu sur le terrain est aussi important que les tableaux statistiques. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s